Select Page

Stehlin

I-08 : Clavecin de Benoist Stehlin 

(Paris, milieu du 18ème s)

Vendu par M & A Salomon le 30 juin 1926 à William Welles Bosworth comme en atteste l’extrait du livre de comptes ci-joint.

DESCRIPTION du National Museum of american history (Washington, D.C). 

Cet instrument a été fabriqué par Benoist Stehlin de Paris au milieu des années 1700, l’âge d’or de la fabrication française de clavecin. Né en Alsace, Stehlin a vécu dans une relative obscurité, consacrant sa vie à la construction de clavecins. C’est l’un des trois connus ayant survécu. Un autre (daté de 1750) est au Museé Antoine Lecuyer à Saint-Quentin, France, et un troisième (daté 1767) au Musikinstrumenten-Museum de Berlin, Allemagne. Les inventaires gouvernementaux de 1774 montrent que Stehlin a exploité une entreprise florissante, mais beaucoup de ses instruments, comme ceux de ses contemporains, ont été détruits pendant la Révolution française.

Néanmoins, ce Stehlin représente l’instrument classique français, avec un 4 ‘et deux registres de 8’, plus une butée de chamois particulièrement attrayante, qui amortit légèrement la vibration des cordes en amenant de petits morceaux de cuir souple en contact avec elles près de l’écrou. . Il convient à une grande partie du grand répertoire soliste et d’ensemble français, de François Couperin à Jean-Philippe Rameau et Jacques Duphly.

Cet instrument est utilisé dans les concerts et présenté sur des enregistrements de la Smithsonian Chamber Music Society.

 enregistrements actuellement disponibles 

 

LIEU
Actuellement non visible
NOM DE L’OBJET
clavecin
DATE DE FABRICATION
1760
FABRICANT
Stehlin, Benoist
LIEU FAIT
France: Île-de-France, Paris
DESCRIPTION PHYSIQUE
bois (matériau global)
peinture (matériau global)
DES MESURES
dans l’ensemble: 37 1/8 po x 37 1/2 po x 93 3/4 po; 94,2975 centimètres x 95,25 centimètres x 238,125 centimètres
NUMÉRO D’IDENTIFICATION
MI.66.521
NUMÉRO D’ACCÈS
272557
NUMÉRO DE CATALOGUE
66,521

Translate »