Select Page

II-44 : Epinette (Ottavino)

Francisci Menegoni, Venise 1715

collection Yannick Guillou

Il s’agit de l’instrument désigné  « virginal cuir 1715 » par Marcel Salomon dans le livre de comptes et vendu à Marguerite Roesgen-Champion le 15 avril 1927. Le cuir est visible sur la photo. 

L’extérieur des éclisses est gainé d’un cuir brun-rouge, décoré d’une frise  et de fleurons dorés. Le couvercle en peuplier est en deux parties articulées. L’abattant est constitué de deux planches dont l’intérieur est traité façon noyer, alors que la partie principale a été laissée naturelle sans même un vernis. Un décor peint était certainement prévu et ne fut pas réalisé. La table est décorée de fleurs peintes dans l’esprit des instruments français : roses, oiseau, oeuillet, pavot. Sur la gorge, au dessus de la signature est peint un fleuron qui coiffe un motif représentant la Croix.

L’instrument est en excellent état de jeu et de conservation. Il a été restauré par Frédéric Bal,qui a refait le sillet et les couvre-joints , et replacé les chevilles dans leur position d’origine.

Exposé en 1927 à l’Exposition Internationale de Musique par Sautier et Jaeger (Genève) il appartint à la claveciniste Marguerite Roesgen-Champion de 1930 à 1967. En 1969, il devint la propriété de  la claveciniste Laurence Boulay, avant son acquisiton par Yannick Guillou.

(d’après  DH Boalch 1974)

 

Translate »