Select Page

“Le Clavecin de Mozart”  du Musée Grévin, Paris

Un extrait de la séance des délibérations du conseil d’administration du 30 avril 1937 :

«  Le conseil ratifie l’acquisition à Monsieur Salomon, antiquaire, d’un clavecin de l’époque Louis XV, pour la somme de 12000 Francs »

Le Musée Grévin a toujours donné l’information suivante, par rapport à la scène :

«  En 1763, Louis XV et le Duc de Choiseul chez la Marquise de Pompadour écoutent le jeune prodige de 7 ans, Wolfgang Amadeus Mozart »

Le clavecin sur lequel joue Mozart est une pièce authentique. Il fût construit par Jean Denys, un des plus célèbres luthiers de l’époque. »

Suite à un courrier adressé à Rosine Thomas, en 1972,

Une certain Pierre Dumoulin écrit :

« Je n’ai malheureusement pas pu trouver de traces du maître qui construisit votre instrument. Je vous rappelle ici l’inscription exacte trouvée sur la 1ère touche du clavier supérieur :

 Je vous signale […] l’existence d’un facteur nommé Mathias Koch qui travailla à Strasbourg […] Peut-on attribuer votre instrument à un parent de ce Mathias Koch ? C’est difficile encore à déterminer – des détails de facture […] faire penser à une exécution provinciale de qualité, peut-être de l’Est de la France »

Sur l’inventaire de 1991

Mensurations :

H. 96.5 cm l. 96 cm L. 248 cm

Désignation

Un clavecin en bois sculpté polychromé.

Il repose sur neuf pieds cambrés, terminés en enroulement sculpté d’acanthes.

Ceinture découpée et bordées.

Il présente un tiroir latéral.

Le clavier, en placage d’ébène et d’ivoire

La caisse a été entièrement relaquée de réserves polychromes, de chinoiseries dans le goût de Pillement.

Particularité :

En partie d’époque de la fin du XVIIIe siècle – 1779